Le sacrement des malades

Le sacrement des malades (autrefois appellé extrême onction) est le sacrement par lequel Dieu nous invite à recevoir sa force afin de vivre la maladie et la souffrance en union avec lui et avec l’Église, en nous efforçant d’être témoin de l’espérance chrétienne.

  • Le sacrement des malades n’est pas seulement le sacrement de ceux qui se trouvent à toute extrémité. Lorsque le chrétien est confronté à l’épreuve de la grande maladie ou de la vieillesse, il peut aussi demander à le recevoir.
  • Ce sacrement peut être donné à plusieurs reprises et il n’est nullement réservé aux personnes d’un certain âge ou d’un âge certain !
  • Le sacrement des malades apporte la paix et donne la force de l’Esprit-Saint pour faire face à l’épreuve en communion avec le Christ.
  • Par le sacrement des malades, c’est l’Église toute entière qui recommande à Dieu la personne dans l’épreuve.

Au cours du sacrement des malades, le prêtre marque la personne avec l’huile des malades et dit : désormais, la force de Dieu agit dans votre faiblesse. Cette parole fait écho à la parole de saint Paul : “lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort” (2 Corinthiens 12, 10)

Le signe particulier de l’onction est donc l’huile et l’imposition des mains.

La phrase marquante est : “par cette onction sainte que le Seigneur, en sa grande bonté, vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint“

  • L’onction des malades est célébrée de préférence de manière communautaire, dans l’église Saint-Médard, une fois par an, pour les personnes qui peuvent se déplacer. Il convient de se signaler en se présentant à l’accueil paroissial. Dans les autres cas, on peut demander la visite d’un prêtre à domicile.
  • En cas d’hospitalisation, il convient de s’adresser aux aumôneries et de demander la visite de l’aumônier.

Contacts avec les aumôneries des hôpitaux